L’examen pour passer son permis n’est pas facile, mais il est totalement faisable (la preuve j’ai réussi à l’avoir !). Un bon nombre de questions sont évidentes, comme des situations simulées faciles à résoudre, ou des questions avec les panneaux sur la route. Mais l’aspect d’apprendre par coeur n’est pas à négliger. Voici comment réussir son permis, surtout la conduite, qui pose souvent problème à cause du stress impliqué.

La première chose à garder en tête est que les réponses aux questions ne sont pas difficiles, les problèmes ne sont pas réels. Les questions ne vont pas être une grande surprise, et ce n’est pas un examen qui détermine votre vie, il peut être répété, et il est facile. Mais la conduite pose problème à beaucoup de gens : les questions mécaniques, ou le modèle qui ne convient pas à vos habitudes peuvent vous déconcentrer facilement. Les remarques de l’inspecteur sont le plus grand danger. Il existe un type d’inspecteurs qui semblent vous détester et faire tout pour vous faire rater, garder son sang-froid est donc important, et des situations de stress en conduisant ne sont pas rares, c’est donc un exercice qui peut servir plus tard. Gardez une attitude de réussite. Une tactique que certains utilisent est de discuter avec l’inspecteur, en pensant que celui-ci fera moins attention. Attention ! C’est un professionnel et ces essais de le tromper ne vont pas fonctionner.

Si vous savez vraiment conduire, et que vous êtes prêt à conduire sur la route, alors l’examen va réussir : il y a aucune raison de ne pas la compléter sans problèmes, le stress est la seule chose qui va vous faire perdre votre concentration. Le plus souvent, les erreurs se produisent en oubliant de petites choses : ne pas regarder l’angle mort avant de clignoter, vérifier plusieurs fois les rétros des deux côtés, comme des cyclistes ou motoristes sont souvent cachés derrière d’autres voitures sur la route. Mieux vaut perdre quelques secondes au lieu de rater votre permis !

code-de-la-route-humour

Pour les indications de vitesse, il est important d’atteindre la vitesse imposée avant d’arriver au panneau, surtout en ville, ou chaque mètre compte. Sur l’autoroute ou les routes hors agglomération, essayez de rester 10 km/h sous la limite à tout temps. Grâce à ce décalage, vous avez un délai de freinage plus court, mais vous pouvez dériver de la vitesse par quelques km/h sans faire de fautes. Bref, ne vous sentez pas comme un conducteur régulier, et faites attention aux voitures à l’arrière, comme beaucoup d’entre eux détestent se retrouver derrière une voiture auto-école et vont vous doubler dés que la possibilité se trouve, même sur des routes avec peu de place.

La meilleure astuce à donner à quelqu’un qui veut passer son permis est de ne jamais se laisser stresser, non par un feu qui tourne au rouge à votre arrivée, et surtout pas par votre inspecteur. Essayez de communiquer un minimum. Bref, pour accéder à vos résultats pour que la peur de ne pas réussir ne vous démange pas, il existe des services en ligne.

Bonne chance à tous !

via GIPHY

pixelstats trackingpixel

Commentaires

comments

Laisser un commentaire !