comédie étudiante et mr henri

« L’étudiante et Mr.Henri » est une comédie française réalisée par Ivan Calbérac avec, entre autres, Claude Brasseur et Noémie Schmidt. Sortie en France fin 2015, elle débarque ce mois-ci sur les écrans espagnols ! L’occasion pour moi de découvrir ce film très frais et de poser quelques questions à son réalisateur.

Depuis que je suis installé en Espagne à Barcelone, je suis assez agréablement surpris de constater que le cinéma hexagonal s’exporte bien car les productions françaises tiennent souvent le haut de l’affiche ici. Et ça ne concerne pas seulement les grosses productions de Luc Besson ou de Dany Boon mais bel et bien un panel assez large de films tricolores.

Les comédies ont particulièrement le vent en poupe, sans doute depuis les succès internationaux de « Intouchables » ou encore « Bienvenue chez les chtis ». Après « La vache », c’est la deuxième comédie que j’ai l’occasion de voir en projection presse ici à Barcelone.

Synopsis : A cause de sa santé vacillante, Monsieur Henri ne peut plus vivre seul dans son appartement parisien. Particulièrement bougon, il finit néanmoins par accepter la proposition de son fils Paul de louer une chambre à une jeune étudiante. Loin de tomber sous le charme, Henri va se servir d’elle pour créer un véritable chaos familial…

Une comédie touchante et sociale

étudiante et mr henri

« L’étudiante et Mr.Henri » a connu un certain succès en France et c’est mérité car elle est à la fois touchante mais aussi très juste d’un point de vue social. Elle traite à la fois des relations inter-générationnelles mais aussi de l’importance de l’influence parentale dans nos choix de vie. Le tout avec quelques bonnes punchline et une subtilité qu’on retrouve de plus en plus dans les comédies françaises actuelles. Je trouve en effet qu’on remarque une influence anglo-saxone dans la manière traiter nos comédies en France de la part d’une nouvelle génération de réalisateurs et scénaristes.

Ivan Calbérac est en effet un jeune réalisateur plein de talent et avec ce film, il signe seulement sa 4eme réalisation et pourtant on sent déjà une grande maturité dans la mise en scène, le rythme et la construction. Il offre ici un rôle en or pour un Claude Brasseur en grande forme en ours mal léché, loin de son rôle potache dans « Camping » (qui resterait un peu l’exemple de la comédie française lourdingue par excellence).

La morale de cette histoire réside dans le fait qu’on ne peut pas imposer des choix à ses enfants.
Même si on peut avoir des envies ou des aspirations à voir ses enfants s’orienter vers tel ou tel métier, faire tel ou tel choix de vie … on ne peut être maitre de leur destin. Vouloir absolument contrôler la vie de son enfant, c’est prendre l’énorme risque de le frustrer, de l’étouffer, de l’empêcher de vivre sa vie librement en suivant ses propres rêves ! En tant que parents (et futur papa dans mon cas), notre rôle consiste à apporter la meilleure éducation possible bien entendu mais aussi d’accompagner leur épanouissement en fonction de leurs goûts et de leurs passions, quelles qu’elles soient. Et même si vous pensez qu’ils se trompent, laissez les faire car ils apprendront tout seul de leurs échecs s’ils venaient à se produire.

Interview avec le réalisateur Ivan Calbérac

Pour en savoir plus, je vous invite donc à découvrir ma rencontre avec ce jeune réalisateur très sympathique !

Même si comme je l’indique dans cette interview, ce sujet n’est pas énormément traiter dans le cinéma français, je vous invite aussi à regarder le film de Vincent Desagnat « Adopte un veuf » avec l’excellent André Dussolier.

Pour tous les francophones de Barcelone et d’Espagne, rendez-vous dans les salles vendredi prochain et n’hésitez pas à me donner ensuite votre avis ici même !

étudiante et mr henri

« L’étudiante et Mr.Henri »

Titre espagnol : « El Sr.Henri comparte peso »
Réalisateur : Ivan Calbérac
Avec : Claude Brasseur, Guillaume De Tonquédec, Noémie Schmidt plus
Sortie en Espagne : Vendredi 3 mars 2017

pixelstats trackingpixel

Commentaires

comments

Laisser un commentaire !