Quand on part en voyage, il n’y a rien de plus désagréable que d’arriver à l’aéroport et de découvrir que notre vol est retardé … voir pire : annulé ! Mais que faire face à un vol annulé ? Que faire en cas de retard de mon vol ? Voici la solution !

L’avion est sans doute le transport le plus sûr et le mieux organisé au monde, mais les couacs existent. Parfois, il suffit juste d’attendre un prenant un café. Parfois, c’est l’annulation totale et là, nos vacances prennent un sérieux coup dans l’aile ! Que faire face à cette situation ?

En effet, l’annulation d’un vol peut avoir de nombreuses conséquences vraiment désagréables : impossibilité de prendre une correspondance, perte d’une journée de location de vacances ou encore louper un évènement prévu de longue date. J’en ai fait la mauvaise expérience la deuxième fois où nous sommes allés au Chili avec ma femme … on a perdu 4 jours de vacances.

avion en retard

Souvent, les voyageurs vont crier leur mécontentement contre le personnel de bord mais la plupart du temps … ils laissent tomber en pensant qu’il n’y a rien a faire. Or ce n’est pas du tout le cas, en fonction de la raison du retard ou de l’annulation, vous pouvez faire valoir vos droits en tant que consommateur d’un service.

Retard, annulation : que faire ?

Il y a peu de temps, j’ai découvert la société Flightright, c’est LA solution pour faire face à ce genre de galères. Pour faire simple, il s’agit d’une compagnie spécialisée dans le droit aérien et dont la mission est justement de vous représenter pour faire valoir vos droits.

Cette société vous offre son expertise, son influence et son poids (80 salariés !) pour que vous ne soyez plus seul à vous battre face aux compagnies aériennes. Car même les voyageurs les plus motivés font souvent face à des refus de remboursements. Les compagnies jouent sur l’usure des plaignants et sur la complexité de se défendre seul.

Les équipes de Flightright connaissent le droit sur le bout des doigts et sont au courant des méthodes utilisées par ces grandes compagnies pour éviter de rembourser ou de dédommager ses voyageurs lésés. En chiffres, ça donne un taux de réussite de 99% et plus de 200 millions d’euros récupérer !

Comment ça marche ?

Flightright peut vous aider si vous devez faire face à un vol Easyjet annulé ou à un retard important de votre vol Air France. Alors pas de panique.

Pour lancer une procédure, il suffit de vous inscrire et de donner les informations concernant le vol avec lequel vous avez eu un problème. Ensuite, ce sont les équipes de Flightright qui s’occupent de tout.

Il faut savoir que vous n’aurez rien à payer si jamais vous ne recevez aucune indemnité ! Donc n’avez rien à perdre à tenter le coup quoi qu’il arrive.

Bien entendu, en obtenant une indemnisation, vous verserez une commission à Flightright. C’est de cette manière qu’ils se rémunèrent et c’est bien normal, tout travail mérite salaire.

Comment savoir si j’ai le droit à un remboursement ?

Concernant l’indemnisation, que le vol soit retardé, annulé où que vous restiez à quai pour cause de surbooking par exemple, la base forfaitaire est la même. Vous pouvez donc espérer toucher une indemnisation de 250€ sur un court-courrier, 400€ pour un moyen-courrier et 600€ pour les vols longue distance.
Cette indemnisation est valable pour chaque passager, y compris parfois les enfants de moins de 2 ans qui n’ont pourtant pas payé de billet.

Pour calculer votre indemnité, il faut prendre plusieurs points en considération. Chaque compagnie a des devoirs à respecter auprès de ses clients et si elle ne le fait pas, vous pouvez plus facilement prétendre à une indemnisation.

  • La distance du vol : vos droits sont différents s’il s’agit d’un vol court-courrier (<1500 km), moyen-courrier (entre 1500 et 3000 km) et longs courrier (>3000 km).
  • Au delà d’un certain temps de retard (2h pour les vols court-courriers par exemple) : la compagnie doit vous offrir des boissons et collations mais aussi vous permettre de passer 2 appels et d’envoyer 2 mails.
  • Dès 5 heures de retard, vous pouvez refuser le vol et demander un remboursement ou trouver une solution de remplacement au plus vite.
  • Si vous devez dormir sur place, elle doit également prendre en charge votre nuit d’hôtel, ainsi que le trajet aller/ retour vers l’aéroport.

De plus, vous pouvez aussi tenter d’ajouter d’autres raisons pour prétendre à une belle indémnisation. Par exemple, si vous voyagez avec des enfants ou si vous faites un voyage d’affaire et que vous avez raté un rendez-vous important.

Enfin, dernière bonne nouvelle : vous avez jusqu’à 5 ans pour faire valoir vos droits !

Donc si vous avez eu des retards ces 5 dernières années, n’hésitez pas à retrouver les informations et à lancer des procédures. On sait jamais, vous pourriez avoir une bonne surprise !

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.