super papa

En tant que nouveau futur papa que je suis (plus que deux mois !), j’ai des aspirations et des règles que j’aimerais m’imposer pour essayer d’être un bon papa, ou du moins le meilleur possible. Quoi qu’il arrive, je suis ouvert à tous les bons conseils pour être un bon papa mais j’ai aussi quelques idées bien arrêtés, je tenais à vous les soumettre et à les partager ensemble.

Bien sûr cet article ne doit pas être pris comme une règle d’or valable pour tout le monde, ces 10 commandements correspondent à mes attentes et à ma vision, à vous de l’adapter en fonction de vos objectifs de vie pour votre enfant.

Les 10 commandements d’un futur papa

1/ Sur les réseaux sociaux, tu ne l’exposeras pas (trop) !

Il y a plusieurs intérêts dans cette règle que je voudrais m’imposer : ne pas exposer des photos de mon fils qui pourraient être récupérées par des gens mal intentionnés et aussi ne pas non plus saoulés tous mes amis avec une avalanche de photos !
Vous faites comme vous voulez mais personnellement je ne mettrais jamais de photos de mon fils en train de barboter dans son bain. Même si vous avez l’impression que votre cercle d’amis sur Facebook est “sûr”, vous n’êtes jamais à l’abris d’avoir mal configurer vos paramètres de sécurité et qu’un ami d’un ami d’un ami récupère cette photo pour la mettre sur un site obscur ! Si je partage des photos, ce sera en majorité sur un groupe de famille en mode privé sur Facebook ou sur WhatsApp.
Ensuite, la raison c’est que je ne veux pas non plus inonder ma timeline de photos de mon fils car même si je sais bien que mon fils sera la 8eme merveille du monde à mes yeux, je n’ai pas envie de saouler tous mes amis avec tous les faits et gestes de mon petit bonhomme. Et puis je compte bien garder une vie à côté avec plein d’autres choses à raconter.

Après, j’avoue que je serais bien tenté de pouvoir m’amuser avec mon petit bonhomme pour faire des vidéos amusantes donc sur ce point. Notamment quand je vois les vidéos vraiment super amusantes de ce papa néo-zélandais par exemple.

Bon … dans ce cas il faudra que ce soit avec modération et il faudra toujours que ça soit dans le cadre d’un jeu et qu’il s’amuse, loin de moi l’idée d’en faire une bête de foire non plus ou de le forcer à faire des choses dont il n’a pas envie. (cf article 6 ci-dessous)

Et au passage, concernant les réseaux sociaux et internet en général, je vous invite aussi à faire attention à l’utilisation que vos enfants en font. Les pièges et les gens mais intentionnés se multiplient aussi sur la toile donc pour protéger vos enfants, ça peut être une excellente idée de mettre en place un logiciel du type Spygate.fr par exemple.

2/ Le monde du silence, tu ne t’imposeras pas

Personnellement, je suis toujours un peu étonné de voir des parents qui s’impose de vivre dans le monde du silence à chaque fois que bébé dort ou fait la sieste. Bien entendu, l’idée n’est pas de mettre la musique à fond juste après l’avoir bordé, faut pas être stupide non plus mais il faut continuer à vivre et l’habituer à vivre avec un minimum de vie autour de lui.
Tout d’abord pour ne pas vous enfermer dans un système invivable où chaque petit bruit deviendrait une catastrophe, vous empêchant de vivre normalement, de regarder la télé ou d’écouter de la musique sous prétexte que bébé fait dodo.
Et ensuite, je pense que c’est aussi une manière de rassurer un enfant. A titre personnel, je me rappelle que le fait d’entendre un peu le bruit de la télévision en fond m’aidait à m’endormir quand j’étais enfant, ça me rassurait je pense de savoir que mes parents étaient à mes côtés. Je me rappelle surtout du générique annonçant le film du dimanche soir.

3/ Devant ton enfant, tu ne contrediras pas !

Pour pouvoir être crédible et éviter les conflits avec son enfant, je pense qu’il y a une règle d’or à instaurer dans un couple : ne jamais se contredire devant son enfant. J’entends par là que même si parfois il peut y avoir des divergences d’opinion entre un père et une mère suite à une bêtise faite par un enfant, l’idée est de ne pas afficher son désaccord en face de lui sinon il va être perdu et il risque de s’en servir pour vous tourner en bourrique.

4/ De ton couple, tu prendras soin !

Avoir un enfant, c’est un vrai bonheur mais il ne faut pas se voiler la face, c’est aussi une épreuve importante dans une vie de couple. A titre perso, je pense qu’avoir un enfant est bien plus engageant et plus important que de se marier. C’est un vrai engagement à VIE !
Il faut être prêt à ce changement et avoir conscience que la vie de couple va être pour le moins perturbé. Néanmoins, l’arrivée d’un enfant ne doit pas sonner le glas de votre vie de couple donc il faut aussi bien s’organiser pour prendre soin de celle-ci et vous accorder des moments pour respirer avec votre compagne.

5/ Ton enfant, tu ne surprotégeras pas

Là bien entendu, c’est toujours plus facile à dire qu’à faire surtout quand on n’est pas encore plongé dans le rôle de papa au quotidien. Je pense que tous les parents ont tendance à surprotéger le premier enfant sûrement par crainte de mal faire et par peur qu’il lui arrive quelque chose de grave. Le fameux “Fais pas ci, fais pas ça”.
Si vous observez toutes les familles qui vous entoure, vous ferez sans doute le même constat : le premier enfant connait toujours une éducation bien plus stricte que le petit dernier car naturellement les parents se “détendent” au fur et à mesure.
Donc de mon côté, j’aimerai essayer de ne pas imposer ce “stress” à mon premier enfant.
D’une manière générale, j’ai bien l’intention de faire en sorte que mon fils soit le plus libre possible pour qu’il soit le plus épanoui et qu’il découvre la vie par l’expérience … dans la limite du raisonnable bien sûr.

6/ Sur ton enfant, tu ne te projetteras pas

Ca aussi, je pense que c’est un travers dans lequel tombent beaucoup de parents selon moi.
J’aimerais que mon fils suive mes pas, qu’il fasse les mêmes études que moi, qu’il fasse le même sport que moi, qu’il reprenne le commerce familial etc etc
Je pense que ça vient à beaucoup de parents de matière naturelle et ça peut être compréhensible, cependant il ne faut absolument pas en faire un objectif absolu. Projeter vos propres rêves dans la vie de votre enfant, c’est prendre le risque de le frustrer et de ne pas le laisser vivre sa vie comme il l’entend.
Je sais que dans mon enfance, je n’ai pas forcement bien vécu le fait qu’on m’oblige ou qu’on ne me soutienne pas assez à réaliser mes rêves, je m’en voudrais tellement de reproduire la même chose pour mon fils. Je l’encouragerais toujours à suivre ses rêves et ses envies pour qu’il puisse s’épanouir au mieux.

7/ Accros aux écrans, tu ne le rendras pas

Je ne suis pas fou non plus, je sais très bien que les nouvelles générations seront super connectées et nous relèguerons rapidement au rang d’has been. Je n’ai pas envie non plus de faire en sorte que mon fils soit totalement déconnecté du monde et de ses technologies bien entendu, cependant je ferais tout mon possible pour qu’il ne devienne pas accros aux écrans divers et variés.

Car de mon point de vue, je trouve que beaucoup de parents jouent un peu la facilité en laissant leurs enfants jouer pendant des heures sur des jeux mobiles ou les scotchent devant la télé … pour avoir “la paix”. Et malheureusement, beaucoup de ces enfants deviennent totalement accros. Alors bien sûr, en disant ça, j’imagine que je ne vais pas me faire que des amis et certains vont me dire que c’est facile à dire. J’entends bien mais pour moi c’est important de mettre des limites à ce sujet. Les écrans n’encouragent pas les enfants à développer leur imagination et leur motricité. Le moins possible donc !
Par contre, je pense que je n’hésiterais pas à casser ma tirelire pour qu’il ait un maximum de Lego !

8/ Aux caprices, tu ne succomberas pas

Là, j’avoue, ça peut être le point le plus compliqué de mon côté car j’ai beaucoup de mal face aux pleurs d’un enfant et ce n’est pas toujours évident de distinguer la différence entre un vrai chagrin et un gros caprice. Je pense qu’il faut apprendre à décrypter le langage de son enfant et là ça demande de la patience ainsi que de la lucidité.

Mais il faut trouver le juste milieu pour éviter de succomber à ses moindres caprices sinon c’est la porte ouverte à tous les abus. Question d’éducation, il faut savoir s’appuyer sur ses valeurs pour fixer les limites les plus justes possibles … sans pour autant frustrer de manière abusive notre enfant.

9/ Son ouverture au monde, tu développeras

Même si je considère que mon fils sera libre d’imaginer sa vie comme il le souhaite comme je le disais dans l’article 6, je ferais tout mon possible pour que mon fils ait un esprit le plus ouvert possible sur le monde qui l’entoure.
Déjà, on part sur de bonnes bases car mon fils aura un papa français, une maman chilienne et il grandira en Espagne. Il parlera au moins 3 (ou 4) langues : le français, le castillan, le catalan (même si ça ne me semble pas indispensable, il le parlera sans doute naturellement avec ses petits camarades) et sans doute l’anglais.
Mais au-delà de ça, je tiens particulière à lui montrer le monde, notre Terre, nos cultures et ouvrir son esprit au partage. Dans notre époque tellement trouble, j’aimerais imaginer que la nouvelle génération sera celle d’un renouveau où les Hommes pourront enfin vivre en paix et plus en harmonie avec la nature.
Je ne sais pas si mon fils sera l’homme le plus intelligent du monde et à vrai ça ne m’intéresse pas plus que ça, je préfère mille fois qu’il ait une sensibilité et “intelligence émotionnelle” juste. J’aimerai faire de lui un Homme bon tout simplement.

10/ De l’amour, tu lui donneras

Oui je termine sur un point qui peut sembler une évidence et pourtant je pense que ça ne fait pas de mal de se le rappeler. Quel est le parent qui n’aime pas son enfant ? Sans doute aucun (j’espère) mais après si ce sentiment n’est jamais exprimé, n’est jamais révélé dans la vie quotidienne … alors cela peut créer un énorme vide pour un enfant.
Dire à son enfant qu’on l’aime plus que tout au monde, c’est essentiel !
L’amour est plus fort que tout et l’amour apporte de la confiance en soi.
Gronder un enfant fait partie de la vie mais sans amour il n’y a pas de contrepoids à notre devoir de parents. C’est aussi tout simplement une question d’équilibre.

Assez amusant de revoir ce sketch du coup maintenant que je vais bientôt être papa … mais ça reste de l’humour hein !

Bon entre nous, j’aurais pu ajouter d’autres commandements et je suis sûr que de votre côté vous avez d’autres, mais faut bien faire un choix pour respecter la référence des 10 commandements.

Enfin, il s’agit d’une liste exhaustive de mon point de vue personnel, je le rappelle.
Certains diront que je ne suis pas objectif car je n’ai pas encore les mains dans les couches, ce n’est pas faux et sans doute que certains points ne seront pas si simples à respecter que je le souhaite … mais si ce n’est pas le cas, vous aurez alors le droit de me ressortir cet article avec un petit sourire en coin.

Que pensez-vous de mes 10 commandements ?
D’accord ? Pas d’accord ? Votre avis m’intéresse !

Commentaires

comments

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other