Un community manager ne peut se réduire à une seule et même tache et cette activité va être amenée à évoluer rapidement.
Voici une liste non exhaustive de 5 nouveaux points clés relative à cette activité :

1/ Aider les journalistes à entrer en conversations avec la communauté.
Les journalistes utilisent encore peu les avis et les réactions des communautés dans leurs articles.
Ils n’utilisent pas Twitter, Facebook ou LinkedIn suffisamment pour rechercher et soutenir leurs histoires.
Quelqu’un doit les éclairer sur les possibilités et les aider à exploiter la richesse que peuvent apporter l’activité d’une communauté.
Ca peut justement faire parti des missions du community manager.

2/ Le community manager peut apporter une réflexion sur la conception d’un site Web.
Est-ce que le site en question pourra faciliter les conversations ?
Est-il possible pour la communauté de commenter les articles, d’examiner les profils des journalistes et des autres membres ?
Et inversement : est-ce que le site n’est pas « trop ouvert » et ne risque pas de faire face à des dérapages trop facilement ?

3/ Le community manager doit développer et recommander des formats facilitant l’interactivité et l’immersion rapide au sein de la communauté.
Je pense que les événements en temps réels, comme les blogs en direct, des sessions de chat en utilisant les outils 2.0 ou encore les environnements virtuels, sont importants ici.

community-manager

4/ Le community manager doit aussi être force de proposition pour développer des événements offline pour faire vivre sa commuanuté en dehors du site.
C’est au community manager de mettre en place et de gérer des soirées entre membres de la communauté, des happenings ou des conférences.
C’est à lui de réfléchir à des façons de mieux organiser ces rencontres physiques, en utilisant des outils en ligne pour développer une interaction bien avant l’événement et continue longtemps après la rencontre.

5/ Enfin, le community manager doit faire face à la critique et l’irritation éventuelle des membres d’une communauté.
Celui-ci peut être le porte-parole auprès de la communauté afin d’aider celle-ci à comprendre les coulisses ou les soucis qu’ils pourraient rencontrer.
Cela coïncide avec le rôle traditionnel d’un médiateur.

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.