La consommation des fruits et légumes biologiques devient de plus en plus prônée au cours des dernières années. On a même tendance à croire que tous les produits non bio sont désormais à bannir de notre alimentation. En effectuant des recherches sur le sujet, je suis tombé sur le site Alex & Alex qui m’a fourni des informations très intéressantes à ce propos. J’ai donc décidé, par la même occasion, de partagé son infographie.

Les premières notions sur le bio

En agriculture biologique, les fruits et les légumes sont totalement préservés des produits chimiques de synthèse. Ainsi, les agriculteurs n’utilisent ni pesticide, ni hormones de croissance, ni fertilisants provenant d’une composition d’éléments chimiques.

Présent sur le marché avec le sigle AB, les produits bio gagnent aujourd’hui de plus en plus de terrain et ne concernent plus uniquement les végétaux. Une fois qu’un fruit obtient la certification bio, il pourra conserver son label partout dans le monde. Ceci sans devoir passer par de nouveaux contrôles.

Le bio est-il systématique ?

Selon les études les plus récentes effectuées par l’Environmental Working Group, tous les végétaux ne doivent pas obligatoirement être consommés bio. Le médecin et auteur du livre « Anticancer », David Servan Schreiber, a également confirmé les résultats de ces recherches.

En effet, le bio est spécialement conseillé pour les fruits et légumes qui sont consommés avec la peau. Cela écarte considérablement les risques de contamination par les pesticides.

infographie produits bios

Ceux qui sont épluchés peuvent être brossés et lavés à l’eau claire de façon à éliminer les produits chimiques avant de leur enlever leur peau. Cette action réduit de façon notable l’ingestion des produits. De toute manière, la peau ne sera pas consommée.

Par ailleurs, il existe des fruits qui ont vraiment besoin d’un traitement particulier. Leur maturité doit être stimulée, et les agriculteurs doivent utiliser certains produits chimiques pour arriver à de meilleurs résultats. Les pommes, les raisins et les fraises font partie de cette catégorie, mais il en existe d’autres qui sont dans le même cas, que vous verrez d’ailleurs dans l’infographie qui est très complète. Pour ces fruits-là, le bio est fortement conseillé.

Les alternatives au bio

Il faut reconnaitre qu’en dépit des avantages incontestables du bio, l’achat des fruits et légumes labélisé peut éventuellement peser sur le budget familial. Il existe toutefois quelques alternatives qui vous permettent de consommer des produits sains, sans forcément dépenser de grosses sommes d’argent.

Une de ces alternatives : les produits rustiques.

Souvent pas très beaux à regarder, ces produits ne sont pas exposés dans les rayons des supermarchés. Et pourtant, les fruits et légumes rustiques sont de véritables sources de vitamines, et nous procurent beaucoup de bienfaits.

Enfin, si on veut vraiment être sûr de l’inexistence de pesticides et autres produits chimiques dans les aliments que nous consommons, on peut également opter pour un petit potager familial. Ainsi, on ne mangera que les fruits et légumes qui proviennent de notre jardin, dont on sait exactement comment ils ont été traités. De plus, c’est une activité familiale très conviviale qui permet de revenir à des valeurs liées à la Terre. C’est aussi un moyen de dire stop au plastique et ce n’est pas négligeable.

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.