david couturier barcelone

Pour certains d’entre vous, ce n’est plus tout à fait un secret de polichinelle (expression en voie de disparition depuis 1965). J’en parle plus ou moins depuis quelques semaines : OUI je m’apprête à quitter la France !

Alors je vous arrête de suite, il ne s’agit pas d’un exil fiscal à la Gérard Depardieu. Car pour cela il faut déjà avoir une fortune à vouloir protéger. C’est loin d’être mon cas. Ensuite, ma société de production restera en France … pour le moment.

En fait, ça fait déjà pas mal de temps que l’envie de partir m’installer à l’étranger me titillait. Je dois avouer que tous les derniers voyages que j’ai pu faire (Inde, Maroc, Etats-Unis …) étaient aussi des missions de repérages pour moi.

Cependant, même si j’ai été très attiré par un pays comme l’Inde et que je reste persuadé qu’il s’agit d’un pays d’avenir. Je n’ai pas eu le déclic total pour ces derniers. Par contre, Barcelone a su trouver les bons arguments pour finir de ma convaincre !

Expatriation à Barcelone : c’est parti !

Donc oui, je prépare actuellement mes valises pour aller m’installer à Barcelone.

Il y a tout d’abord des raisons techniques. Je reste en Europe donc beaucoup moins de démarches administratives. Je suis à 2h de Paris en avion. Les billets d’avion coûtent souvent moins cher que le train. De plus, il y a une forte communauté de français et pas mal d’entreprises dans le secteur internet, le coût de la vie y est un peu moins élevé.

Il y a aussi des raisons psychologiques : le soleil, le soleil, la plage, le soleil, une ville qui bouge, un rythme de vie à l’espagnol qui me correspond mieux, une mentalité plus ouverte et chaleureuse. De plus, il y a des Dunkin Donuts !!!

Je vous invite à découvrir mon album photos “Destination Barcelone” pour vous faire une idée et mieux comprendre.

Et il y a bien entendu des raisons personnelles mais qui le resteront, pour vivre heureux vivons (un minimum) caché.

Un départ pour un nouveau souffle

Mais surtout je crois que j’ai besoin d’un second souffle. J’aime beaucoup Paris mais je commence à vraiment saturé de l’ambiance et de la mentalité dans notre beau pays. Je fais parti de ceux qui pensent que prendre du recul te permet de mieux apprécier ton propre pays et je me sens de plus en plus comme un citoyen du monde, il y tellement de choses à apprendre en voyageant, en rencontrant de nouvelles personnes, en se frottant à d’autres cultures.

Un second souffle, je sens aussi que j’en ai besoin au niveau de mes projets artistiques. J’ai toujours été un touche à tout et je me lasse rapidement quand mes projets ne prennent pas comme je le souhaite.

Loin de moi l’idée de tout arrêté, bien au contraire, j’ai envie de me lancer de nouveaux défis, de trouver de nouveaux partenaires de jeu, d’explorer des nouvelles pistes, des nouveaux sujets. Cette fois-ci, j’ai envie de prendre un peu mon temps. J’avoue que j’ai souvent tendance à vouloir faire naitre mes idées trop rapidement sans leur laisser le temps de murir.

Bref.
Ne vous inquiétez pas, je n’ai vraiment pas l’intention de vous laisser et de me faire oublier. Même si je suis loin d’avoir la notoriété d’autres vidéos blogueurs, les gens qui me suivent et qui partagent mes univers m’apportent tellement de bonheur que ce serait ridicule.

Je mets donc mes projets actuels en stand by (je ne peux notamment pas amener toute ma bande de PLUSHS là bas mais j’ai ma petite idée sur ce point, je ne vais lâcher l’idée) … mais pour mieux les étoffer et pour vous proposer des vidéos toujours plus originales et distrayantes. Bon par contre vous l’aurez compris, je stoppe totalement les Univers Parallèles … hum.

Enfin en attendant, je suis en mode TOUT DOIT DISPARAITRE donc je vends tout ce que j’ai dans mon appartement.
Pour découvrir une partie de ce que je vends, voici un album sur Facebook avec toutes les infos.
Et sinon je vous invite à revoir les vidéos tournées dans mon appartement pour voir si vous trouver votre bonheur.

A très vite mes ptis loulous d’amour !

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.