Découvrez Roman Lark, un photographe mystérieux qui tente de se faire connaitre dans l’univers de la photo à Barcelone. Des photos énigmatiques autour d’un personnage romanesque. Etrange.

Depuis que je suis installé à Barcelone, je fais des rencontres incroyables.
Il y a quelques jours, j’ai fait la connaissance d’un français plutôt sympa dont la mission actuellement est de faire la promo d’un artiste qui se présente sous le pseudo de Roman Lark.

Malheureusement, je ne peux guère en dire plus sur l’artiste en lui même car il n’a absolument pas voulu me donner sa vraie identité. Il s’agirait d’un écrivain et sculpteur français ultra connu âgé de plus de 60 ans. celui-ci souhaiterait tester un nouveau concept sous un pseudo pour ne pas jouer la facilité.

Un artiste qui entretient le mystère …

Etrange vous me direz. Un peu mais je vous laisse le soin de faire des recherches et de le démasquer si bon vous semble. Moi je vais juste m’arrêter sur ces photos. Ou plutôt ces textes accompagnés de photos. C’est l’une des originalités de la démarche de cet artiste mystère.

Un univers très lié à la musique comme vous pourrez le découvrir via des textes faisant références à des titres de Nirvana, Pink Floyd ou de Joy Division par exemple.

Je ne dispose malheureusement pas de toutes ces photos donc je ne pourrais vous en proposer que quelques unes mais en exclusivité ! Vous pourrez découvrir l’ensemble de ces oeuvres directement sur son site début décembre : www.RomanLark.com

Where did you sleep last night_roman lark

“Tell me where did you sleep last night.”
Tu ne m’as jamais aimé, tu m’as sans cesse trahi. Toutes mes questions restent sans réponse et je ne vois qu’en toi une infinité de défauts. Il est improbable que je puisse te faire confiance à nouveau. Je t’ai pourtant choisie. Finalement je n’ai peut-être jamais su t’aimer.

Where is my mind roman lark

“Where is my mind ?”
Qui de moi ou de moi a raison ? Qui de celui qui ordonne mes gestes ou celui qui les annihile aura raison de mon existence ? Quel est mon but dans ce chaos ? Laissez moi ombres, sans la lumière vous n’existeriez pas !

Wish you were here roman lark

“Wish you were here.”
Je n’ai jamais su qui j’étais, c’est pourquoi j’ai besoin de toi.
L’éternel recherche de l’autre, un participant au jeu de l’amour et de la haine. On se convoite, on se perd, on se retrouve…ou pas. Finalement ce n’est peut-être qu’une quête de soi même, on ne sait pas où regarder. La réponse est pourtant si proche, juste là, enfouie dans les limbes de notre cortex. L’éternel besoin de l’autre, un simple miroir sans reflet.

7 lives roman lark

“7 lives.”
J’ai chéri la musique. J’ai été un amant incontrôlable. J’ai été pauvre de tout mais cependant tellement riche . J’ai été un ami fidèle, un ami ! J’ai été écrivain de ma vie. J’ai exposé celle-ci dans mon art. J’ai alors tout immortalisé. Pourtant quand je me regarde, je n’ai toujours pas la réponse à ma question.

ShesLostControl_roman lark

“She’s lost control.”
La simplicité dans la recherche du bonheur : lâcher prise ! Se laisser aller à ses instincts primaires. Oublier ce qui nous agresse quotidiennement et s’adonner à un plaisir simple, sans but, sans doctrine, sans limite. J’ai toujours aimé perdre le contrôle car c’est le meilleur moyen de le retrouver.

Que pensez-vous de ces photos ?

Plus d’infos sur Roman Lark :
www.RomanLark.com
facebook.com/romanlarkofficiel

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.