facebook-addiction

Combien de fois je me suis dis que je plaquerais bien tout pour partir ouvrir une baraque à frites loin, très loin, sur une île déserte par exemple. Pourquoi ? Juste pour déconnecter !
Déconnecter de la vie numérique ?
Entre autres mais pas seulement. Même si la “Désintoxe Digitale” semble être le nouveau phénomène à la mode, pour moi l’idée n’est pas tant de juste se débrancher mais changer nos comportements.

Suite à la diffusion du documentaire du journaliste Pierre-Olivier Labbé sur Canal+ ce mercredi 25 février à 20h55, vous allez sans doute encore plus entendre le terme de “Désintoxe Digitale”. Ce journaliste a fait l’expérience de couper de tous contacts avec le monde numérique pendant 90 jours et il nous le raconte dans ce documentaire aux allures de journalisme-réalité.

Je n’ai pas encore vu le documentaire mais j’imagine déjà très bien le résultat qu’il évoque dans différentes interviewes promos ci et là, à savoir qu’il n’en est pas sorti avec l’envie de revenir à l’âge de pierre, loin de là, mais juste le constat d’un intérêt psychologique de ré-organiser sa vie pour se défaire d’une addiction moderne, une addiction qui pourrait nous asservir bêtement si on ne prend pas un peu de recul.

Tous accroooooos !

Car OUI nous sommes tous devenus accros aux différents outils numériques car de nos jours on peut être connecté partout, à tout moment et via de multiples supports. Et encore, je n’évoque même pas les objets connectés dont on nous annonce l’arrivée en masse dans les prochaines années : brosse à dents, lunettes, chaussures etc etc

En tout cas les addictions ont déjà engendré des comportements sociaux parfois étranges comme l’utilisation à outrance du #Selfie !!!

Voici d’ailleurs une infographie amusante qui illustre quelques uns de ces comportements modernes.

Évolution plus ou moins naturelle mais logique dans notre révolution technologique.
Difficile de stopper un processus tel que celui-ci.
Mais là n’est pas la question, tout est une question de juste mesure : le numérique et les objets connectés doivent rester des OUTILS au service de notre bien être, ils devraient répondre à un besoin et non créer de nouveaux besoins.

Pour faire un état des lieux, voici une présentation très complète qui explique le phénomène.

Et le nouveau besoin qu’on est en train de vous proposer, c’est justement de “décrocher”.
A-t-on besoin d’en arriver là ? Est-ce qu’on doit attendre que la “Detox digitale” devienne une mode pour réfléchir à notre façon de vivre ?

Ne pas se déconnecté, juste réfléchir à sa vie numérique

L’idée selon moi ce n’est pas de dire adieu à votre Iphone chéri ou de supprimer définitivement votre compte Facebook, ce serait ridicule, mais juste de prendre le recul nécessaire pour vous poser les bonnes questions : De quoi ai-je réellement besoin dans mon quotidien ? Est-ce que je ne perds pas mon temps inutilement ? Est-ce que je ne délaisse pas des activités ou des personnes à perdre mon temps futilement sur les réseaux sociaux ?

Car il ne faut pas être idiot, bien des outils numériques nous facilitent la vie et ce serait vraiment dommage de s’en passer. Le souci ici c’est l’excès tout simplement !

Il y a des signes qui ne trompent pas, si vous passez vos soirées à scroller sans fin sur Facebook sans réel but, alors il est fort possible que vous ayez besoin d’une petite cure de “Désintoxe Digitale”. Et votre patron vous le dira aussi : trop de Facebook au bureau nuit à la productivité par exemple. Accordez-vous des moments courts pour vous connecter et répondre à certains messages ou regarder quelques photos, mais considérer le comme une pause.

argent-facebook

Normalement tout cela devrait relever du bon sens, mais comme pour toute addiction, une fois qu’on met le doigt dans l’engrenage, c’est très compliqué d’en sortir.

Mais va-t-on voir se développer les instituts de “Désintoxe Digitale” ?

Comme le bon sens de nos jours n’est plus tellement en action, la réponse est certainement OUI car tout d’abord il y un business derrière tout ça et donc évidement les solutions miracles vont fleurir : du marabout au voyage 100% sans internet en passant par le coach numérique par exemple.

Quelques exemples :
Vacances dans une cabane 100% OFFLINE
Desintox numérique à Vichy
Le séjour BZH Detox

En tout cas, il y a un nouveau créneau à prendre pour les zones moins touristiques, coupées du monde et sans couvertures 4G, 3G, sans internet voir même sans eau et sans électricité.

Ca c’est le côté mercantile du phénomène. Dans l’extrême inverse, on va aussi certainement voir se développer de plus en plus de communautés néo-hippies souhaitant vivre loin du tout numérique.

Pour les autres, prenez juste le temps d’y réfléchir et de faire le point.
Au niveau professionnel comme au niveau personnel, il faut parfois savoir dire NON et lacher prise.

Pour ma part, pour des raisons personnels et techniques, j’ai par exemple décider il y a quelques mois de laisser tomber certains sites et certaines activités numériques pour me concentrer d’avantage sur des projets choisis comme je l’explique dans cet article.

Rien n’y personne en vous oblige à être partout, à utiliser tous les sites, toutes les applications possibles et imaginables : à vous de déterminer ce qui vous sert vraiment !

Et ce n’est pas du snobisme, c’est encore une fois juste du bon sens comme l’expliquait par exemple Eric Dupin, le fondateur de Presse-Citron, sur son compte Facebook, qui a décidé de faire le tri dans sa présence en ligne afin de se concentrer sur l’essentiel.

Pour conclure, même si selon moi le phénomène est encore modéré en France (le souci se pose beaucoup plus dans des pays tels que le Japon ou la Corée du Sud), il est important de faire attention à nos usages du numérique pour préserver nos relations humaines !
L’humain doit être l’avenir de l’Homme, pas les machines.

Moi je pense que je suis un peu un drogué du net, je fais d’ailleurs un petit traitement pour ré-organiser ma vie online. Mais j’ai pas envie de tout laisser tomber et encore moins de me faire une “cure”, faut pas tomber dans les extrêmes.

Et vous ?
Besoin d’une cure de “Detox digitale” ou pas ?

Commentaires

comments

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.