Au départ je voulais faire un article dimanche 11 janvier, pour parler à la fois des derniers évènements qui ont secoués la France la semaine dernière mais aussi mon petit et modeste point de vue sur l’état du Monde … puis face à cet élan populaire si fort, si solidaire, si chaleureux, j’ai préféré me laisser envahir par la joie et l’espoir. J’ai donc laisser cet article de côté pour apprécier la France que j’aime, la France qui me rend fière, celle qui sait se sérrer les coudes pour rendre hommage et pour défendre ses droits.

Mais aussi pour prendre le recul nécessaire, observer et mieux donner mon avis sur la suite.
Car selon moi, le plus important c’est l’après 11 janvier.

Avant toute chose et pour ceux qui en me connaitraient pas encore : je ne suis pas un politicien, je suis breton, français mais je me sens surtout citoyen du monde avant tout, je suis athée mais je respecte toutes les religions de cette terre (même si je pense que ce n’est pas la meilleure invention de l’Homme bref), je me considère plutôt comme un “Bisounours”, je crois en la bonté de l’Homme et je n’ai pas envie de me résigner à me dire qu’on est foutu. Voilà.

Une semaine, des drames

Oui la semaine dernière a sans doute été l’une des plus noires pour la France.
Des fous se sont attaqués à un journal, à des humoristes, des clowns, des pourfendeurs de la liberté d’expressions. Rien ne justifie cette barbarie, rien.
Des fous, car ce ne sont pas des représentants de l’Islam car dieu (quel qu’il soit) est amour et même si je ne suis pas croyant, je crois vraiment qu’il ne peut pas vouloir de ce genre d’actes en son nom. Non.

Je pense donc à tous les musulmans de France et du monde qui vont subir les conséquences de ces actes d’un autre temps. Ils ne méritent pas ça et je les encourage à porter le plus fort possible la voix de l’Islam, le vrai, celui qui est amour et paix.

Un drame encore une fois également pour la communauté juive attaquée et meurtrie pour la seule raison d’être juive. Quelle tristesse, quelle horreur.
On est tous derrière leur douleur.

Les forces de l’ordre, ceux qui nous protègent chaque jours, ont aussi subit un lourd tribu.
On leur doit tout le respect qui soit, leurs vies c’est la notre avant tout, ne l’oublions pas.

crayon-guidant-peuple

De tous ces drames vraiment pas drôles sont malgré tout nés des lueurs d’espoirs que la marche du dimanche 11 janvier à mis en lumière !
L’espoir d’une nation unie pour la liberté, pour lutter contre la barbarie, contre les amalgames, pour l’amour entre les peuples et toutes les religions.
L’espoir d’une remise en question pour un meilleur avenir.
L’espoir d’une défense de la liberté d’expression.
L’espoir d’une France porteuse du flambeau de la démocratie.
L’espoir d’un peuple plus reconnaissant de ses forces de l’ordre.

Mais un espoir n’a de sens que si on l’aide à se concrétiser, à se pérenniser.
OUI il y aura un “Après 11 janvier 2015” mais c’est à nous de tracer maintenant le bon chemin.

Vers un état ultra policier ?

L’une des grandes différences liée à l’attentat de Charlie Hebdo est le fait de toucher à une valeur essentielle de la France : la liberté d’expression ! C’est l’un des piliers de notre démocratie, de notre république “Liberté, Egalite, Fraternité”.

Oui les français sont des grandes gueules, oui nous aimons critiquer, gueuler, protester, c’est entre autre ce qui fait notre force. Même si on en abuse parfois, on peut en être fières et moi je rêverais que tous les pays du monde puisse s’exprimer librement comme nous le faisons.

Nous avons prouvé de manière fraternelle que nous étions prêts à la défendre, que nous n’avions pas peur, et ça fait chaud au coeur. Pour cela nous étions tous fières d’être français dimanche dernier.

Mais maintenant, pour protéger cette liberté, il va falloir rester vigilant et plus que jamais discuter des moyens d’actions et des “règles”. Oui parce la liberté de chacun s’arrète là où commence celle des autres. Je veux dire par là que pour protéger notre liberté d’expression, nous devons faire attention de garder une relative souplesse, une certaine ouverture d’esprit et trouver un juste milieu dans le respect et en toute intelligence.

Lutter contre les twits et les discours haineux d’appels au djihad, à la violence ou autre, c’est bien entendu nécessaire et indispensable. Néanmoins, j’entends parler de peines de prison en veux-tu en voilà pour tous les auteurs de ce genre de messages … OK mais est-ce la bonne réaction ?
Déjà je vois un premier souci d’ordre presque technique : imaginez si on envoie des centaines de personnes en prison pour ces actes, on va se frotter à un problème que nous n’arrivons toujours pas à résoudre en France, la surpopulation carcérale.
De plus, entasser ces personnes en prison ne résoudra pas le souci de base à savoir qu’ils ont surtout besoin d’un recadrage idéologique. Le passé du terroriste Coulibaly nous prouve malheureusement que la prison ne règle pas le souci, bien au contraire.
A titre personnel, je pense que ces personnes gagneraient à se voir infliger des peines de travaux d’intérêts généraux ou des sortes de “stages” axés sur l’apprentissage d’une philosophie humaniste.
Dans le cas des discours islamistes extrémistes, le fait de passer un certain temps auprès d’un imam reconnu tel que celui de Drancy, me semblerait plus intelligent.

Après bien entendu il y a le souci du “juste milieu”. Si on défend la liberté d’expression, doit-on pour autant pouvoir tout dire ? Débat ultra houleux et que je n’arriverais sans doute pas à résoudre avec un simple article. Je fais confiance à la justice de notre pays pour juger ce qui doit être condamné ou pas.

Cependant là aussi, il faut faire attention et rester vigilant car la tentation du tout sécuritaire pour éviter les dérives n’est jamais très loin ! Ici il s’agit d’un problème politique et avec le recul, c’est la parti la moins “sincère” du formidable rassemblement de dimanche dernier.
Même si on peut tous saluer la gestion exemplaire des évènements par notre président François Hollande (c’est rare pour ne pas le souligner et le reconnaitre), le bal de tous ces officiels peut aussi prêter à polémique tellement certains d’entre eux ne peuvent prétendre être des défenseurs de la liberté d’expressions.

Dans le lot il y’a plusieurs représentants dont on pourrait parler, mais étant maintenant un français résident officiel en Espagne, je ne peux pas passer à côté de l’occasion de parler de Mariano Rajoy, le premier ministre espagnol. Au premier rang de cette manifestation , il est à l’origine d’une politique totalement rétrograde en Espagne qui ne devrait pas être passé sous silence !
Il était à deux doigts de faire passer une loi interdisant l’avortement, oui vous entendez bien.
Fort heureusement, le projet a été avorté pour des raisons de calculs électoraux et le ministre Alberto Ruiz-Gallardon, a démissionné. Ce fils d’un haut fonctionnaire franquiste a en même temps mis fin à trois décennies de carrière politique. Ouf.

manifestation-espagne-repression

Mais ce n’est pas finit, Mariano Rajoy, sous prétexte de justement défendre la sécurité nationale, essaie actuellement de faire passer une loi qui peuvent faire penser aux pires heures de l’histoire de l’Espagne ! Son projet de loi de “Sécurité citoyenne” est édifiant, quelques exemples :
– Réaliser un dessin satirique, prenant pour sujet, par exemple, un politique, sera interdit.
– Utiliser des pancartes critiquant la nation espagnole : 30 000 euros.
– Filmer ou photographier un policier en service : 30 000 euros.
– L’interdiction des manifestations non-déclarées s’appliquera également aux réseaux sociaux. Se rassembler en tant que groupe sur Internet, autour d’une opinion, sera sanctionné de 30 000 euros. Créer un groupe, sur les réseaux sociaux ou dans un lieu public, autour de symboles ou de drapeaux, sera interdit : 30 000 euros d’amende.
Alors “Brisons le silence” et ne nous laissons pas non plus embarquer dans un “Patriot act” abusif qui nous priverait progressivement de nos libertés personnelles !

Moi perso je n’en veux pas, je réfléchie d’ailleurs à monter un groupe pour protester contre cette loi … avant de prendre le risque que le moindre article ne me coûte 30 000 euros.

Tout le monde il est pas beau, tout le monde il est pas gentil

Non l’Espagne en ce moment, c’est pas tout beau tout gentil partout et ça commence à devenir inquiétant, à bons entendeurs.

Dimanche, il y a avait un grand absent selon les médias : les Etats-Unis.
Les américains ont sans doute sous-estimé la portée de cette évènement et c’est tant pis pour eux.
Mais même si j’aime les Etats-Unis, une partie de leur culture, de leurs décors, de leur enthousiasme et de leur dynamisme économique, personnellement je ne porte pas (ou de moins en moins) les Etats-Unis comme le grand gentil shérif du monde. Ils sont en grande partie responsable de beaucoup des maux qui ébranlent notre monde actuel.

J’avais justement l’intention de faire un article dédié à ce sujet après avoir découvert et visionné l’excellent documentaire d’Oliver Stone “Une vraie histoire de l’Amérique” qui revient sur les évènements marquants de l’histoire des Etats-Unis (et donc du monde) depuis le début de la seconde Guerre Mondiale.

Je vous encoure vraiment à le voir car il vous apportera une reflexion hors des sentiers battus sur la face cachés de ce géant qui cache (plus ou moins) bien son jeu.

Le premier épisode est disponible en ligne sur Youtube, pour les autres (il y a dix épisodes), je vous invite à les trouver par vos moyens habituels.

Qui sont les gentils, qui sont les méchants ?

La aussi le débat est compliqué.

Pendant des années, les russes ont été considérés comme les “grands méchants” … parce qu’on a été influencés par la propagande américaines … et l’Histoire se répète encore de nos jours.
Certes, Poutine n’est pas un enfant de coeur, loin de là, mais prenez un peu de recul et observer le comportement de la Russie : son action en Ukraine est condamnable mais est-elle plus ou moins légitime que toutes les interventions militaires américaines dans le monde ? Et la Russie a-t-elle une politique aussi colonialiste que celle des américains ?

Oui l’Histoire se répète toujours et donc il est primordial de ne pas oublier et de savoir prendre le recul nécessaire pour mieux comprendre notre présent.
Et même si on ne peut pas revenir en arrière, certaines erreurs peuvent avoir des conséquences lourdes sur la suite de la vie de l’ensemble de l’humanité.

Par exemple, dans son documentaire, j’ai découvert Henry Wallace (photo ci-dessous), un politicien américain pacifiste et populaire aux Etats-Unis, le bras droit de l’excellent Roosevelt. Wallace était promis a un bel avenir et sa place à la Maison Blanche était toute tracée et logique à la mort de Roosevelt … mais il s’est fait scandaleusement voler sa place par Truman, sans doute le président le plus stupide et dangereux que l’Amérique est connu ! Il a saccagé les relations intelligentes et de respects mises en place par Roosevelt et à lancer le monde dans une course infernale à l’armement nucléaire !
C’est lui qui a décidé de lancé la bombe sur Hiroshima … alors que les russes avait la situation en mains et qu’elle n’était pas nécessaire. Pourquoi ? Juste pour montrer aux russes qui avait la plus grosse paire.

henry-wallace

Le seul reproche du documentaire d’Oliver Stone est d’avoir un peu trop survolé les dernières années, celle de Clinton et Obama. Période qui nous intéresse forcement énormement.
Ce qui est sûr, c’est que nous vivons une période de notre histoire pour le moins morose et loin d’être rassurante. Dans les périodes les plus compliquées économiquement, l’Histoire nous prouve souvent que les guerres pointes le bout de leur nez d’avantage pour répondre à des enjeux économiques que pour des raisons humaines. On trouve également des boucs émissaires pour aveugler le peuple plutôt que de s’attaquer aux vrais problèmes …

Bref un cercle infernal, ne nous y engouffrons pas comme des idiots.

#NousSommesLeMonde

Bref NON le monde n’est pas forcement tout beau.
Mais le monde, la Terre, appartient avant tout et surtout au peuple, à nous de ne pas laisser faire les puissants, les imbéciles, les fous, les insensibles. N’oublions pas que nous sommes plus nombreux et que la fraternité doit être plus fort que tout.

peace_and_love_forever_by_dandingeroz-d4t2qj7

Pour conclure, OUI #JeSuisCharlie mais #JeSuisAussiToutesLesAutresAttrocitésDeCeMonde !
J’aimerai qu’on parle un peu plus du drame qui se joue en ce moment au Nigéria, qu’on n’oublie pas non plus que la guerre contre Ebola n’est pas finit en Afrique, que des blacks sont encore assassinés impunément aux Etats-Unis, qu’on exproprie des tribus et qu’on dévaste l’Amazonie (notre poumon) ou encore que chaque jours des espèces animales disparaissent à jamais … la liste est longue, trop longue.

Alors #NousSommesLeMonde et ne nous taisons pas.

Peace and Love.

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.