Complexes, les jeux d’échecs demandent d’avoir une bonne capacité de concentration et exigent une grande aptitude mentale pour y jouer. Toutefois, en contrepartie, ils apportent de nombreux bienfaits à la santé mentale des joueurs.

Description des composants du jeu d’échecs

Pour jouer aux échecs, il faut un échiquier. Ce dernier peut être électronique, comme celui que vous pouvez trouver ici, de luxe ou simplement en bois. Il est également nécessaire d’avoir des pièces d’échecs qui sont incontournables pour jouer à ce jeu.

La forme de l’échiquier est carrée et ce dispositif s’accompagne de 64 cases. Les dimensions de ces dernières sont toutes les mêmes. En ce qui concerne les pièces, elles comptent au total 32. Chaque joueur est censé avoir 16 pièces. Ces dernières se répartissent en une dame, un roi, 2 tours, 2 fous, 2 cavaliers et 8 pions.

Les bienfaits des jeux d’échecs sur la santé

Adultes et enfants peuvent tous jouer aux échecs, sous la seule condition de maîtriser les principes du jeu pour ne pas s’ennuyer trop vite. Des professionnels de santé encouragent la pratique de cette activité ludique, quelle que soit la génération à laquelle vous appartenez, en raison de ses bienfaits sur la santé psychologique.

Ce jeu améliore la plasticité du cerveau qui traduit sa capacité d’adaptation à chaque nouvel environnement auquel un sujet se trouve. Ce fait résulte des exigences du jeu à s’adapter en permanence aux mouvements des pièces qui sont déplacées. Lorsque le joueur élabore des stratégies, il tient compte des réactions de son adversaire et il doit prendre une décision en fonction de celles-ci.

Les échecs aident à avoir une bonne mémoire. Cette activité ludique joue un rôle essentiel dans le travail de la mémoire. En essayant de gagner face à son adversaire, le cerveau du joueur travaille comme s’il est en salle d’examen. Il utilise plusieurs informations pour chercher la solution la plus pertinente et s’en servir contre son adversaire lorsqu’il déplace ses pièces. La mémoire est sollicitée, que ce soit celle à long ou à court terme.

Les jeux d’échecs pour lutter contre la dépression

Des études ont montré que jouer aux échecs aide à guérir une dépression et ces études ont été vérifiées par plusieurs psychanalystes. La dépression se définit comme un trouble mental. Il se caractérise par une perte d’intérêt pour tout ce que le sujet fait, quelle que soit son activité. Il en résulte des conséquences négatives sur sa vie de tous les jours.

La dépression n’est pas qu’un trouble passager à prendre à la légère. Elle peut conduire la personne atteinte au suicide. En effet, le sentiment de perte d’intérêt et de tristesse se transforme en de véritables symptômes physiques et comportementaux au fil du temps. Le trouble trouve son origine à la suite d’une détresse qui peut être sociale, biologique ou psychologique. C’est la manière dont le cerveau fonctionne ainsi que les neurones que ces facteurs modifient, conduisant à l’état dépressif.

Pour traiter ce trouble, on utilise souvent des médicaments. Ceux-ci peuvent être associés à la psychothérapie selon l’avis du traitant. En même temps, les jeux d’échecs sont en mesure d’apporter une bonne contribution.

Le niveau de concentration que le jeu d’échecs demande est élevé au point que la personne déprimée peut oublier son état ou ses problèmes pendant un bon moment. En y jouant de temps en temps, pour ne pas dire la majeure partie de son temps, le sujet du trouble peut retrouver son équilibre mental peu à peu. Il n’y a aucune pression ni stress supplémentaire. Le tout se fait dans un cadre ludique.

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.