Depuis quelques années, le cannabis a eu le vent en poupe un peu partout dans le monde. Des dizaines d’états et quelques pays ont légalisé l’usage récréatif de la marijuana. D’un autre côté, une dizaine d’autres ont commencé à autoriser l’usage médical. En France, on traine les pieds. Mais face à la crise que nous allons connaître suite à la pandémie de Coronavirus, la légalisation pourrait être une opportunité (parmi d’autres) pour relancer l’économie.

Pourtant, le cannabis est un business florissant un peu partout dans le monde. Les ventes mondiales devraient atteindre 17 milliards de dollars en 2019, soit un bond de 38 %. C’est l’un des rares secteurs de croissance dans le monde à l’heure actuelle.

legalisation-cannabis-monde

La légalisation du cannabis dans le monde (Source : Le Monde)

En légalisant le cannabis, certains pays mises également sur le qualitatif : fumer moins mais fumer mieux. Car la légalisation implique un certain contrôle des produits, cela va de soit. il faut instaurer des normes et mettre en avant les productions de graines de cannabis de qualité.

Cette stratégie aurait aussi un impact sur la santé car soyons honnête, comme l’alcool ou la cigarette, l’abus de cannabis n’est pas bon pour la santé … mais c’est surtout la (mauvaise) résine de cannabis qui fait des dégâts sur la santé des jeunes.

Une vraie tendance sociale et économique est en marche et certains pays vont tirer leur épingle du jeu, c’est certain !

cannabis-solution-crise

Des opportunités économiques

Faire rentrer des taxes

Utiliser les ventes de cannabis en plein essor comme une forme de revenu fiscal est également une idée populaire pour générer de l’argent. Un argument qui a fait mouche pour pas mal de gouvernements dans le monde.

La crise que nous allons traverser va nous imposer d’augmenter les recettes fiscales et une industrie comme celle du cannabis pourrait devenir une poule aux oeufs d’or.

Il faut aussi tenir compte du fait que la lutte contre le trafic de cannabis représente un coût monstrueux en terme de personnel policier et judiciaire.

Créer de l’emploi

La création d’emplois est également un avantage potentiel de la légalisation de la marijuana. Avec la hausse du chômage due à la fermeture d’entreprises non essentielles, l’industrie du cannabis pourrait créer de nouveaux rôles pour les demandeurs d’emploi.

Comme pour tout nouveau business, il faut faire marcher son imagination pour s’adapter à chaque pays, chaque culture et le challenge est immense. Une nouvelle industrie qui peut aider beaucoup de secteurs en réalité : l’agriculture, le tourisme, la santé, les bureaux de tabacs ou encore le commerce en ligne.

Prenons l’exemple du tourisme : on peut tout à fait imaginer des offres de séjours proposant d’allier la détente et le retour à la nature. J’avais d’ailleurs fait un article en proposant une idée qui allait dans ce sens, je vous invite à le lire : « Le cannabis camp ».

Il faut aussi penser que la plante de cannabis peut être utilisée pour bien d’autres usages. L’un de ses dérivé, le chanvre, est utilisé depuis des siècles pour réaliser du tissu. Une matière noble et écologique qui pourrait faire sont retour en complément de la production de cannabis à but récréatif et médical.

Ensuite, je pense qu’il s’agirait d’une stratégie salutaire auprès des jeunes et plus particulièrement des jeunes des quartiers les plus en difficultés et les plus touchés par le chômage. Ce serait un moyen de détendre une pression sociale qui s’était installée dans certains quartiers.

Conclusion

Le cannabis ne sera certainement pas la solution miracle à tous nos soucis dans les mois qui viennent, qu’on se le dise. Néanmoins, si on veut trouver des solutions pour donner un coup de boost à notre économie, c’est une carte à ne pas écarter selon moi.

Enfin, d’après ce que j’ai pu lire, les fumeurs seraient un peu plus protégés que les autres face au virus Covid-19.

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.