Avant de travailler en tant que content webmarketer en freelance, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de travailler pour des missions de télémarketing. Un job devenu un passage presque obligé pour beaucoup de jeunes qui se lancent dans la vie active. Voici mon point de vue sur cet univers marketing.

Pour rappel, le télémarketing englobe tous les leviers de marketing réalisés par le biais du téléphone. Cela concerne entre autres les métiers de la téléprospection, du service après vente et plus globalement des centres d’appels.

Un univers qui a connu beaucoup de changements ces derniers années avec les évolutions liées à la téléphonie. Les téléphones fixes ont presque tous disparus et les usages du téléphone ont bien changés.

Pour la petite anecdote, mon premier emploi en CDD sur Paris juste après mes études était un job en télémarketing dans un centre d’appel. Je travaillais pour la société CHEP qui fabrique … des palettes en bois bleue. Ca fera sans doute rire ceux qui connaissent ma passion pour les meubles en palettes.

Le télémarketing : un univers dur mais instructif !

Pour être totalement transparent, les métiers du télémarketing ne sont pas les plus simples dans l’univers du marketing et de la communication. Si on devait faire une comparaison, le télémarketeur a souvent l’image de la dernière roue du carrosse, de la petite main ou encore de “l’ouvrier” du monde du marketing.

Travailler dans le télémarketing, on l’a presque tous fait à nos débuts. A l’heure actuelle, pour les jeunes qui se lancent dans la vie active, c’est un peu l’équivalent du travail à l’usine à l’époque de nos parents. On y va en trainant un peu les pieds mais on est bien content de trouver un job de télémarketer pour obtenir un premier salaire.

Le télémarketing est un univers assez dur car la plupart du temps le rythme de travail est soutenu et les missions assez stressantes. Ce n’est pas une généralité mais les missions liées au service après vente demandent beaucoup de patiente et de diplomatie.

En effet, les clients au téléphone peuvent parfois oublier qu’ils ont à faire à des êtres humains au bout du fil et perdre un peu leur sang froid. Dans ce sens, ce type de poste est très instructif pour apprendre à garder son calme.

Les points positifs du télémarketing

Derrière son aspect un peu “pénible”, le télémarketing propose quelques avantages intéressants.

A savoir :

  • Un secteur qui recrute beaucoup !
  • L’expérience n’est pas obligatoire
  • Les horaires peuvent être aménageables
  • Le salaire peut offrir des variables intéressantes
  • Vous travaillez au chaud dans un bureau

De plus, si vous souhaitez partir vivre à l’étranger, sachez que les francophones sont souvent très recherchés dans les centres d’appels. Par exemple, beaucoup de sociétés françaises ont installé leur service après vente à Barcelone car on y trouve beaucoup de français, que les coûts sont moins élevés qu’en France et la qualité des employés meilleure que dans certains autres pays.

Comment bien choisir sa mission ?

Je serais malhonnête si je vous disais que je rêverais de retravailler dans un centre d’appel pour faire du télémarketing. Ce type de poste m’a un peu dégoûté du contact par téléphone. Maintenant je préfère me concentrer sur le cold marketing par mail, ça me correspond mieux.

Néanmoins, il m’est arrivé d’y revenir il y a quelques années pour faire face à un creux d’activité dans ma carrière. C’est toujours un secteur qui recrute et ça peut dépanner le temps trouver un poste plus adapté à vos compétences.

De plus, toutes les missions ne sont pas déplaisantes dans l’univers du télémarketing. En faisant attention à certains détails, vous pouvez aussi trouver des missions et des postes dans des centres d’appels très agréables.

Pour cela, je vous invite à faire attention à plusieurs choses :

  • Faire attention au type d’entretien d’embauche ! S’il s’agit d’un entretien collectif, vous pouvez être sûr que l’ambiance ressemblera à du travail à la chaine. Personnellement, je vous conseille de fuir !
  • Observer le lieu de travail pendant votre entretien. Même si beaucoup de missions de télémarketing ne sont pas très “funky”, certains centres d’appels offrent un cadre de travail agréable ! Ouvrez les yeux et n’hésitez pas à poser des questions.
  • Choisissez plutôt de la réception d’appels. En émission d’appels, vous devez être productif et vous devrez passer tout votre temps au téléphone. En réception, l’intensité dépend du moment de la journée ou de l’année. Vous pouvez parfois connaitre des périodes très calmes sans aucun appel … et vous serez payé pareil quoi qu’il arrive.
  • Orientez vos recherches dans un univers qui vous convient. Si vous travaillez dans l’informatique, vous pouvez chercher des missions orientées dans cet univers, il en existe beaucoup. Ce n’est pas toujours indiqué dans l’intitulé de la mission mais libre à vous de demander avant l’entretien.

Enfin, le dernier conseil que je peux vous donner, c’est de vous renseigner un peu sur l’entreprise proposant la mission de télémarketing. Généralement, le bouche à oreille va aussi très vite dans cet univers. On peut rapidement détecter les bons centres d’appels des mauvais.

Pour les étudiants et les entreprises situés à Rennes, je peux vous recommander Colorfil – Télémarketing et Téléprospection. Une entreprise bretonne très sérieuse !

Laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.